Terre de Lumière - L’essence de l’Heure Dorée.

Pour écrire cette nouvelle page de son histoire, L’OCCITANE est remontée à la source des beautés de la Provence, là où les ingrédients trouvent leur souffle pour grandir, au sein de la lumière même. Elle y a vu un mouvement, des nuances, qui n’ont cessé d’intriguer la Maison :

Et si la lumière était à l'origine de l'unicité de la Provence? 

Au moment de l’Heure Dorée, la lumière est sublime. Pendant cet instant, c’est un ciel d’une magnifique splendeur qui infuse la Provence. Une parenthèse magique. La peau frémit chaleureusement en savourant ce moment si intense, et l’émotion retient son souffle. À l’Heure Dorée, quand la Terre se fait Lumière, et que le ciel embrase les sens de son étreinte mordorée, subsistent des notes, fragiles et éphémères. L’OCCITANE les a saisies... Terre de Lumière est née.

 

Quand le ciel s’embrase, et qu’il embrasse toutes les teintes de l’or, la lumière atteint son paroxysme. Elle innerve les ingrédients, déploie leurs innombrables bénéfices dans une création facettée, qui nous amène en Provence, aux promenades de l’Heure Dorée. C’est aussi le moment où les odeurs arrivent, sont exacerbées.

 

D’abord zestée, fraiche et aromatique, cette signature olfactive prend ensuite une saveur infiniment gourmande, avant d’allonger une dernière note habillée de musc et d’un balsamique doux et sensuel. Ses arômes de tête sont tout autant de réminiscences pétillantes des émotions d’une balade en Provence. Ses notes éclatantes sont comme cette brise légère qui taquine la peau avant d’accueillir la lumière du soleil sur une tonalité gourmande. Ce moment de plaisir grandit irrésistiblement jusqu’au coucher, sur un crépuscule musqué. Dans cette fragrance addictive, tous les contrastes de Provence sont restitués dans ce qui est le premier gourmand aromatique de L’OCCITANE.

 

L’histoire de la création de Terre de Lumière est aussi l’histoire d’une rencontre. Trois femmes, trois parfumeuses, trois artistes partageant une même passion. Ensemble, elles ont noué une étonnante complicité, comme si chacun de leurs univers n’attendait que celui de l’autre pour sublimer encore plus l’interprétation de l’Heure Dorée. Quand Shyamala traduisait ses souvenirs gustatifs du miel de lavande par une facette aromatique, Nadège ajoutait un accord délicieusement amandé, allant jusqu’à unir les pôles frais et chaud de la note. Calice, enfin, a souhaité envelopper cette création unique d’un floral lumineux, aussi solaire qu’éclatant, sensuel. C’est cette écriture à trois, complice, audacieuse, qui fait de Terre de Lumière une interprétation féminine, facettée, de l’Heure Dorée.