J'adore Touche de Parfum

 

 

Dior avec J’adore Touche de Parfum renouvelle le geste du parfumage.

Différente d’une variation autour du célèbre bouquet floral, cette composition ose la création d’un nouveau territoire. Tout est inédit : le geste, la texture, l’innovation technologique du flacon et surtout l’invitation à marier cette “touche” avec la variation de J’adore de son choix. Et de composer ainsi un J’adore sur-mesure.

 

Signature sensorielle

 

J’adore Touche de Parfum est une nouvelle expérience olfactive et sensorielle créée par François Demachy. Plus qu’un parfum, c’est une invitation inédite. Une démarche créative, une mise en scène olfactive. Acte 1 : déposer une “Touche de Parfum”, comme on le veut. Pianotée délicatement ou bien jouée fortissimo. Acte 2 : choisir sa variation de J’adore. Une, deux, trois gouttes soyeuses déposées au creux des poignets. La texture est surprenante. Elle glisse, douce sous les doigts. Le bouquet floral de J’adore se déploie en majesté tout en proposant de nouveaux reliefs. Une composition plus boisée, concentrée à l’extrême.

 

Plus mystérieuse. Le geste aussi est différent, très sensuel. Peau que l’on frotte pour révéler la force des notes florales. Epiderme chauffé par une matière agréable, facile à s’approprier au toucher.

 

En quelques touches de soie liquide, J’adore Touche de Parfum renouvelle le rituel du parfumage. Et invite à choisir en complément une variation de J’adore pour créer un mariage inédit. Un mélange magique qui fait dialoguer les fleurs. Jusqu’au vertige. Pour un J’adore “métissé”, façonné à son image, intime. Unique.

 

 

J’adore Touche de Parfum un sillage façonné à son image

 

François Demachy crée une composition “souple”, telle une invitation. Son harmonie autorise tous les voyages. Associée à une variation de J’adore, cette “touche” de parfum initie un jeu de combinatoires olfactifs. Le Jasmin Sambac et la Rose Damascena de l’Eau de Parfum et de l’Eau de Toilette prennent des accents boisés inédits grâce au Santal du Sri Lanka. L’Iris de Toscane du Voile de Parfum s’enveloppe de mystère. Les sillages les plus puissants comme J’adore L’Or et J’adore L’absolu redoublent d’expressivité et de séduction troublante. Lorsque vient le moment de se parfumer, un champ des possibles s’ouvre. Un labyrinthe olfactif où l’on peut élire une piste, rebrousser chemin et trouver la juste expression olfactive. À chaque fois, un nouveau J’adore voit le jour. Celui de son humeur, de son envie.

 

J’adore Touche de Parfum, l’invitation au dialogue

 

Une Touche de Parfum singulière qui réunit les qualités de fleurs exigées pour J’adore et

sélectionnées dans le monde entier : Jasmin Sambac indien, Rose Damascena turque, Tubéreuse d’Inde, accord Muguet et Fleurs blanches etc…

 

Mais d’autres facettes inédites sont là. Elles facilitent le mélange avec toutes les variations de J’adore. Le Bois de Santal du Sri Lanka s’impose, profond et lacté. Surdosé, il donne du mystère et de la noblesse à ces nouveaux visages de J’adore. L’Ambrette s’invite aussi pour la première fois. Issue des graines de l’Hibiscus, elle mêle avec finesse des notes fruitées de poire, de liqueur et de musc léger. Précieuse et singulière, elle fonctionne à merveille avec l’harmonie florale de J’adore. Elle crée du lien dans le duo choisi.

 

Magnifiés, les Absolus de fleurs profitent de la texture “huile sèche” qui fait s’épanouir leurs arômes. Exceptionnellement gorgée de matières premières naturelles, cette texture évolue différemment sur chaque peau. Elle libère des notes uniques, singulières. Comme une signature.

 

Un geste « sur-mesure » une technologie novatrice.

 

Le flacon de J’adore Touche de Parfum est un bijou de technologie. Exclusif à la Maison de Parfums Dior, un système de capillarité permet une application aisée : en se dévissant, la perle de l’amphore aspire une goutte qui reste emprisonnée dans l’embout. La “touche” n’est libérée qu’au contact de l’épiderme, lorsque l’embout transparent est appliqué sur la peau.

 

Grâce à ce système exclusif, aucune goutte ne s’échappe avant la fin de son voyage. Fine et légère, la texture soyeuse pénètre avec une vitesse étonnante. Aucune sensation de texture “grasse” sur la peau ne vient perturber ce moment de sensorialité.