Crossfit et régime Paléo, le duo gagnant

Crossfit

Au menu des sports tendance pour se sculpter le corps, il y a le crossfit , une discipline 100% sueur, accompagné de son régime ultrastrict. Bon plan ou mauvais plan ? 
 
Après l’aquabike et la zumba, le nouveau sport à la mode se distingue de ses prédécesseurs par son côté bootcamp. C’est dur, très, mais c’est varié. Et pour en optimaliser les résultats, on adopte aussi le régime « paléo », traduisez paléolithique, qui nous alimente comme des hommes des cavernes. Explications. 


 
Le Crossfit, c’est quoi ?


Le principe est simple : des séries courtes d’exercices intenses. Toutes les deux minutes, on passe à un autre exercice. La séance passe sans qu’on s’ennuie une seconde et assure une musculation assez rapide, ainsi qu’un excellent entrainement cardio. Elle est néanmoins déconseillée pour ceux qui ont les articulations fragiles, mais elle vide la tête tout en tenant ses promesses.

 

Le Régime Paléo, c’est quoi ? 


Pas de résultats sans une approche globale, cela semble logique. On ne va pas s’agiter au gymnase pour ruiner ses efforts dans un fast-food ! Les coachs en Crossfit plébiscitent le régime paléo, un régime venu des Etats-Unis qui entend ne nous faire manger que ce que nos ancêtres des cavernes consommaient pour chasser le bison. Des œufs, de la viande, du poisson, des légumes et des fruits frais, … Aucune farine, aucun sucre raffiné, pas une goutte alcool, … C’est rude, mais efficace, et on peut manger à volonté.

 

On adhère ou pas ?

 
Passer du stade malbouffe sédentaire à ce type de mode de vie est un défi, cela demande de la volonté et une bonne dose de discipline. Mais en quelques semaines, le corps est transformé. 
On adhère parce que c’est au final assez sain, l’alimentation est suffisamment variée et l’entrainement sportif assez complet. 
Par contre, on s’étire longtemps, on se méfie des excès et on s’autorise un morceau de chocolat à l’occasion…