L’œil de chat en 5 étapes

 

 

L’eyeliner est un geste beauté incroyablement élégant. Il nous fait un œil félin, mystérieux. Mais il faut bien admettre qu’il faut avoir la main. Evidemment, il y a un truc !

Celles qui ont l’habitude tracent l’eyeliner à main levée ; le geste est rapide, précis et semble tout naturel. Mais, nombre d’entre nous ont abandonné, il faut bien l’avouer. Il ne faut pas renoncer, car une fois réussi, l’œil de chat est notre atout séduction numéro un. 

 

 

 

On s’entraîne

 

On se réserve un moment pour s’entrainer et on teste jusqu’à ce qu’on y parvienne. Pas question de se lancer dans notre premier tracé d’eyeliner un matin, en semaine, quand on est en retard, c’est l’échec garanti!

 

On choisit sa formule

 

Il existe différentes formules d’eyeliner : si la pointe en feutre permet un trait plus précis, le pinceau est plus souple et plus fin. Il permet de moduler davantage l’épaisseur du trait. Testez ces deux formules sur votre main au moment de l’achat, vous sentirez laquelle vous donne le plus d’assurance.

 

On trace

 

Sur une paupière démaquillée, sans mascara, on commence par longer les cils en épaississant le trait à l’extérieur de l’œil. Une fois ce geste maîtrisé, il suffit de dessiner une jolie virgule à partir du coin extérieur, dans le prolongement de la courbe inférieure de votre œil.

 

On rectifie

 

Si on a débordé et que l’œil gauche est plus épais que le droit, il n’est pas forcément nécessaire de tout enlever. Un coton-tige trempé dans du démaquillant permettra de rectifier le tir et gommer les bavures.

 

On triche

 

Impossible d’effectuer un tracé avec précision ? Qu’à cela ne tienne, on peut aussi tracer l’œil de chat au crayon khôl puis l’estomper comme un smokey. Il sera moins net, certes, mais cette aura charbonneuse lui donnera un air mystérieux. C’est l’œil de chat des paresseuses…

Vous n’avez donc plus aucune excuse.

 

Notre sélection.